Les Montpelliérains ont une équipe en rodage

Nicolas Guyonnet

— 

Julien Lyneel, contre l'Arago à l'aller.
Julien Lyneel, contre l'Arago à l'aller. —

Le Montpellier volley connaît un début d'année difficile. Après avoir terminé la phase des matchs aller à la troisième place, l'entraîneur Arnaud Josserand a perdu il y a deux semaines ses deux réceptionneurs-attaquants. Le troisième joueur à ce poste est également blessé et doit subir des soins au genou. Le derby contre l'Arago de Sète, demain soir au Palais des sports de Castelnau-le-Lez (20 h), s'annonce donc très compliqué.

Josserand : « On est fragile »
Le staff montpelliérain a dû recomposer une équipe qui est « à peine en rodage. On est fragile comme une équipe qui se construit. On se croirait presque en début de saison », regrette Arnaud Josserand, l'entraîneur du Montpellier Volley. « Ce n'est pas évident de retrouver des automatismes en plein championnat, avec des obligations de résultats. » Les deux premiers matchs de l'année 2012, avec un Montpellier volley nouvelle version, n'ont pas été à la hauteur du début de saison. Les Héraultais ont perdu contre Rennes et Narbonne, relégable. Ces défaites les ont rétrogradés à la sixième place. La situation est d'autant plus préoccupante qu'en trois semaines Montpellier doit jouer contre les trois premiers du classement, dont Sète (3e). L'entraîneur confie : « C'est rageant. On va limiter la casse et essayer d'engranger de la confiance pour glaner quelques points. » L'un des blessés, Julien Lyneel, a repris l'entraînement lundi, sans pouvoir sauter. Son coéquipier Guillaume Quesque est forfait pour un mois.

CALENDRIER

Les prochaines semaines s'annoncent inquiétantes pour une équipe de Montpellier bis en vue de l'objectif qui est le podium. Après la réception de Sète (3e) demain, le Mvuc va à Tours (1er) le 28 janvier et reçoit Poitiers (2e) le 4 février.