LES seizièmes de finale d'euroligue en ligne de mire

Nicolas Guyonnet

— 

Gaëlle Skrela : « On peut gagner ».
Gaëlle Skrela : « On peut gagner ». —

Elles sont aux portes des huitièmes de finale de l'Euroligue. Les basketteuses de Lattes-Montpellier ont la qualification entre leurs mains. A trois matchs de la fin de la phase qualificative, une victoire ce soir à domicile (20 h) contre les Croates de Gospic, rivales pour la suite de l'aventure européenne, leur assurerait un ticket pour le tour suivant.
Après deux succès importants en championnat de France et une place de coleader, Gaëlle Skrela et ses coéquipières débordent de motivation pour ce match déterminant qu'elles estiment à leur portée.

Cinq victoires, cinq défaites
« On a bien repris le rythme et la dernière défaite en Espagne contre une équipe d'un très bon niveau nous a remobilisées, assure Gaëlle Skrela. On sait que la qualification passe par un succès ce soir et on ne veut pas avoir fait tous ces efforts pour rien. »
Les Héraultaises comptent cinq victoires et cinq défaites, dont une sur le fil contre les championnes en titre Moscou. Pour ce match, les filles de Valéry Demory seront face à une équipe au jeu « atypique, euphorique et adroite aux trois points. Il faudra être solide en défense. » Et c'est pour cela que les filles du BLMA aiment l'Euroligue. « ça nous change de la routine du championnat de France avec les équipes qui ne changent pas. Là, on découvre des façons de jouer différentes. C'est enrichissant et cela nous fait progresser. »

le c hampionnat comme priorité

L'objectif principal de Lattes Montpellier reste le championnat. « L'Euroligue, c'est du bonus, c'est pour nous faire plaisir. » Et tant qu'elles le peuvent, les filles de Valéry Demory jouent sur les deux tableaux. « On en a les moyens, on a l'effectif pour. »