L'orient fascinant

Mickaël Penverne

— 

Nan Goldin présente son amant égyptien, Jabalowe, endormi.
Nan Goldin présente son amant égyptien, Jabalowe, endormi. —

La Provence aime l'Orient. Après l'exposition « De Delacroix à Matisse » organisé à la Vieille Charité à Marseille l'année dernière, la galerie d'art du conseil général des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence, accueille jusqu'à la fin du mois « Voyage en Orient ».

Fascination intacte
L'histoire est connue : au fil des conquêtes coloniales françaises, les plus grands artistes de l'époque admirent et peignent les couleurs des souks, l'élégance de l'architecture, la lumière des jardins paradisiaques, ou encore la beauté des femmes. Mais l'exposition « Voyage en Orient » ne se contente pas de proposer quelques œuvres de maîtres du XIXe et XXe siècle. Elle fait dialoguer l'ancien et le nouveau. Aux photos personnelles de Pierre Loti, un des premiers globe-trotters de la planète, s'ajoutent celles de la photographe new-yorkaise, Nan Goldin. Aux petits tableaux de Matisse répondent aussi les installations vidéos de Charles Sandison et de Douglas Gordon. La preuve que l'Orient continue de fasciner. Par-delà les générations d'artistes.

pratique

Jusqu'au 29 janvier, à la galerie d'art du conseil général, à Aix. Tous les jours, sauf le lundi. De 9 h 30 à 13 h, et de 14 à 18 h Entrée libre.