la double vie d'Andy Kayes

Jérôme Pagalou

— 

Le MC lyonnais au Ninkasi Kafé.
Le MC lyonnais au Ninkasi Kafé. —

Un Anglo-Lyonnais jonglant entre journalisme et rap, cela n'est pas commun. Andy Kayes, qui sera demain à 21 h en concert gratuit au Ninkasi Kafé (7e), allie ses piges et son flow depuis plusieurs années. « J'ai étudié le journalisme à la fac et cela m'a évité de galérer financièrement. Mais je n'arrêterai pas la musique et cela a toujours été un petit rêve d'en vivre », confie le MC lyonnais de 28 ans. Un vœu proche de se réaliser puisque Andy sort le 13 février Alone in numbers, son premier album (concert le 2 mars au Sonic, dans le 5e).

Tous les textes en anglais
On y trouvera des featuring avec Copywrite, Mr. Lif, Goretex et Afu Ra, quatre « rappeurs américains qui m'ont influencé ». Et des textes « remplis d'images » où il se livre, pour la première fois exclusivement en anglais, comme sur le convaincant single « Dreamcatcher ». « Je ne referai pas un disque mélangeant les deux langues comme dans de précédents maxis, car cela pourrait perdre les gens. Mon flow vient plus naturellement en anglais  », explique l'ancien membre des Gourmets, alors connu sous le pseudo de Manimal Instinct.