Sarkozy appelle au « sang-froid » après la perte du aaa

Alexandre Sulzer

— 

Le président Nicolas Sarkozy, hier à Amboise (Indre-et-Loire).
Le président Nicolas Sarkozy, hier à Amboise (Indre-et-Loire). —

Un triple A de perdu, une passe d'armes de gagnée. La dégradation de la note souveraine de la France vendredi par l'agence Standard & Poor's a été l'occasion de multiples critiques contre l'action gouvernementale et de ripostes tout aussi nombreuses durant le week-end. Embarrassé par cet abaissement de la note, dont il avait fait un symbole de sa supposée efficacité à « protéger » le pays, Nicolas Sarkozy a reconnu hier qu'il s'agissait d'une « épreuve ». « Il faut se battre, il faut faire preuve de courage, il faut faire preuve de sang-froid. On ne répond pas à une crise de cette ampleur par l'agitation, par l'emportement », a-t-il temporisé.

Des décisions à la fin du mois
Et d'annoncer qu'il s'adresserait aux Français « à la fin du mois » pour leur dire « les décisions importantes qu'il faut prendre sans perdre de temps ». Une référence aux décisions qui devraient être arrêtées lors du sommet social du 18 janvier.
Plus tôt dans la journée, François Fillon avait riposté à l'opposition dans une interview au JDD en suggérant à François Hollande qu'il soumette son programme électoral à Standard & Poor's. « Il serait intéressant de savoir ce qu'une agence de notation pense d'un programme dans lequel il n'y a que des augmentations de dépenses et des hausses d'impôts. »