« le trafic de tigres a explosé »

recueilli par audrey chauvet

— 

Louis Bériot dénonce les mafias.
Louis Bériot dénonce les mafias. —

Peaux de tigres, bile d'ours, cornes de rhinocéros… Victimes de croyances sur les vertus médicinales de leurs organes, les animaux sauvages sont la cible de mafias que le journaliste Louis Bériot a pistées pour son livre Ces animaux qu'on assassine (éd. Le Cherche Midi).

Pourquoi le trafic d'animaux est-il devenu si important ?
Ce trafic n'est quasiment pas surveillé. Les petits braconniers se sont mis au service de mafias internationales avec l'explosion du commerce de produits issus d'animaux sauvages sur Internet.

Les fermes d'élevage de tigres encouragent-elles le braconnage ?
Oui, car les gens pensent que le sauvage est plus efficace que l'élevage. Les médecins chinois ont beau dénoncer cela, personne ne les écoute.
Vous semblez très pessimiste. On ne peut plus rien faire, selon vous ?
Je suis en effet pessimiste, mais les associations ne baissent pas les bras ! Individuellement, on peut montrer son désaccord en achetant moins d'huile de palme et de produits chinois.