Le Kraspek vire au rock

Jérôme Pagalou

— 

Le trio jazz lyonnais Lunatic Toys sera vendredi au Kraspek Myzik.
Le trio jazz lyonnais Lunatic Toys sera vendredi au Kraspek Myzik. —

«ça va décoiffer ! » Le Kraspek Myzik (1er) assure que la 2e édition de son festival Plug & Play ravira les amateurs de rock du 12 au 30 janvier. Après une première teintée folk, la petite salle des pentes de la Croix-Rousse (80 places) prend un virage électrique avec son nouveau programmateur Olivier Ferrier. « Nous souhaitons servir de tremplin à de nombreux groupes indépendants et locaux, comme le CBGB à New York ou en son temps le Pez Ner à Lyon », explique-t-il.

Les artistes lyonnais en force
Parmi la vingtaine de formations conviées, on compte donc plusieurs Lyonnais émergents, comme Cosmos 70 (électro-rock) en ouverture jeudi, Les Marquises (folk expérimentale) le 19 janvier et le multi-instrumentalise Fabio Viscogliosi le 26 janvier. Mais la « cohérence » visée par le Kraspek pour son Plug & Play implique l'apport de groupes plus confirmés, à l'instar du plus lyonnais des Indiens, Slow Joe et son entêtant blues rock (le 15 janvier avec des artistes de Caravelle) ou encore Disco Doom le 28 janvier, trio rock suisse dont le batteur studio Jason Albertini n'est autre qu'un des fondateurs de… Queens of the Stone Age ! L'avenir du rock pourrait bien démarrer l'année au Kraspek…

Pratique

Onze soirées prévues entre le 12 et le 30 janvier (20 h 30, 5 ou 7 €, 20 ou 22 € le pass) au Kraspek Myzik, 20, montée Saint-Sébastien (1er). Tél. : 04 69 60 49 29 www.myspace.com/lerockepamort.