« C'est en hiver qu'on a fait la différence pour intégrer le carré final »

— 

philippe morant
Manager du Stade Rennais Rugby.
Finalistes du Top 10 la saison passée, les Rennaises ont connu une entame compliquée en cette cuvée 2011-2012. Trois défaites subies lors des quatre premières journées, toutes concédées sur des scores étriqués, avaient quelque peu plombé le moral des joueuses de Julien Marie. Un automne plus conforme aux ambitions du SRR replaçait finalement le club dans des eaux plus sûres (5e à la trêve). « Les années précédentes, c'est à l'occasion des matchs des mois d'hiver, souvent délicats à gérer, que nous avons fait la différence pour régulièrement intégrer le carré final de l'élite. » La période tombe donc à point nommé pour poursuivre la remontée au classement, même si le calendrier à venir (Lille, USAP, Montpellier) n'est pas le plus facile qui soit. Mais avec une infirmerie enfin vide, les Rouge et Noir seront armées pour vaincre.