rennes ne sait plus gagner

jeremy goujon

— 

Pitroipa et Rennes dégringolent au classement : ils sont désormais 7es.
Pitroipa et Rennes dégringolent au classement : ils sont désormais 7es. —

Les lendemains de Ligue Europa s'avèrent décidément compliqués pour les Rouge et Noir. Déjà battus à Montpellier (4-0), Lille (2-0) et Nice (2-0) après un rendez-vous continental, les hommes de Frédéric Antonetti ont remis ça à Ajaccio (1-0), hier après-midi. Ravi de retrouver sa terre natale, le Corse l'était déjà beaucoup moins au coup de sifflet final. « Je n'ai jamais vu un match aussi mauvais depuis que je suis entraîneur du Stade Rennais. On a été nuls et on mérite de perdre. » Un constat sans équivoque qui tranchait avec la joie des insulaires, eux qui couraient après une victoire depuis le 10 septembre dernier. Le SRFC, pour sa part, se sera montré aussi amorphe qu'à Nice, quinze jours plus tôt.

Le bon wagon s'éloigne
Comme sur la Côte d'Azur, Benoît Costil commettait une faute dans sa surface au bout d'un quart d'heure. Plus généreux que son collègue Clément Turpin, à peine plus âgé que lui (29 ans), le jeune arbitre Benoît Bastien (28 ans) oubliait de siffler penalty, en même temps d'expulser le portier breton (coupable d'une semelle en avant sur André). Toujours à onze, mais sans envie, les Rennais voyaient leurs hôtes s'enhardir, à l'image d'un Cavalli dans tous les bons coups. Si l'ancien Brestois Socrier manquait l'immanquable (53e), c'est finalement Diawara, trente minutes plus tard, qui libérait les siens (1-0, 83e). Une juste récompense pour un groupe ayant reçu un coup de massue la semaine passée à Nancy (2-2, avec égalisation lorraine dans le temps additionnel). Romain Danzé, lui, parlait plutôt de « claque » à la suite de cette défaite « logique, car (on) a dû frapper deux fois au but ». Le bilan des cinq dernières rencontres, toutes compétitions confondues, est donc le suivant : deux nuls, trois revers, et seulement deux buts marqués. Pas glop, avant de recevoir des Girondins de Bordeaux plus si loin que cela (9es, à six points de Rennes), mercredi soir.

SRFC-Nancy à la TV

La rencontre des 32es de finale de la Coupe de France sera diffusée sur France 3 Bretagne, le samedi 7 janvier (20 h 45). Avertis hier à Ajaccio, Jean-Armel Kana-Biyik, Tongo Hamed Doumbia et Victor Hugo Montaño sont d'ores et déjà suspendus pour ce duel entre L1.