Cesson sous les feux de la rampe pour la réception de Chambéry

— 

Si la venue de l'éternel dauphin de l'ogre montpelliérain (demain à 15 h 25), constitue toujours un petit événement en soi, celle de cette saison revêt un intérêt particulier. L'équipe bretonne va en effet étrenner sa nouvelle appellation (Cesson Rennes Métropole) en LNH, sans compter une retransmission en direct sur France 3 Ouest (en sus de Sport+). Une première, là aussi. « Le club évolue dans le bon sens, constate l'entraîneur David Christmann, simplement contrarié par le « manque de respect » inhérent à l'horaire inhabituel du match. Nous ne sommes plus anonymes. Avant, les gens ne savaient pas où situer Cesson-Sévigné sur une carte. Il est évident qu'un Rennes-Nantes, par exemple, leur parle davantage, et se vend plus auprès des diffuseurs. » Tout en considérant le duel contre Ivry (mercredi prochain) comme « plus important », le coach des Irréductibles espère jouer un mauvais tour aux Savoyards. « Ils sont plus forts que nous, mais on n'a rien à perdre. Ils ne sont pas toujours à l'aise à l'extérieur, même si le retour de Barachet - le meilleur arrière gaucher français - est un gros avantage pour eux. » Les Cessonnais se serviront-ils du contexte médiatique pour se surpasser ? Wait and see…j. g.