Le trône attend son roi

Manuel Pavard

— 

La mêlée du FCG devra livrer un gros combat face au puissant pack dacquois.
La mêlée du FCG devra livrer un gros combat face au puissant pack dacquois. —

Un simple coup d'œil au classement suffit à situer l'importance de la rencontre. Demain, à 19 heures, ce sont en effet le leader et son dauphin qui en découdront sur la pelouse du Stade Lesdiguières. Avec respectivement 43 et 41 points - contre 38 au 3e, Mont-de-Marsan -, Grenoble et Dax ont en outre fait le trou en tête de la Pro D2. Les données sont donc simples : une victoire iséroise permettrait au FCG de passer les fêtes de Noël au chaud, en s'imposant comme le candidat numéro 1 à l'accession en Top 14. A contrario, un succès landais rebattrait les cartes parmi les favoris.

Dax perd peu
La tâche sera donc tout sauf aisée pour les Rouge et Bleu. « Je me méfie beaucoup de Dax, qui n'a perdu qu'à deux reprises et a signé plusieurs victoires probantes à l'extérieur », affirme ainsi Fabrice Landreau. Le directeur sportif grenoblois redoute avant tout « la très grosse mêlée et la belle conquête » des Landais. Face à un pack dacquois qui impose régulièrement sa puissance, la clé du combat risque de se trouver devant. Mais le FCG et ses trois-quarts aux jambes de feu ont des arguments à faire valoir. « A nous d'être efficaces sur nos fondamentaux et surtout réalistes », prévient Fabrice Landreau.

L'infirmerie se vide

Hormis Montagnat, toujours blessé, et Hulme, absent jusqu'en mars, seuls Lakepa, Maréchal et Waqaseduadua manqueront à l'appel côté FCG.