Au rythme du tango

Jérôme Pagalou

— 

Les danseurs lyonnais du Tango de Soie donnent le ton. Leurs pas endiablés ouvrent depuis un mois Besame Macho. Cette création signée Michel Heim répond au souhait du metteur en scène Giorgio Carpintieri d'utiliser « le potentiel théâtral du tango ». « Le défi de monter une comédie musicale dans une boîte d'allumettes me tentait », indique celui-ci. Car avec la compagnie Soleluna, le théâtre Etoile Royale (1er) et ses cinquante places se transformera encore quinze fois d'ici le 31 décembre en cabaret de Buenos Aires de 1982, sous la dictature militaire.

Juanita Banana fait son show
Carmen, travesti gérant ce lieu, et sa fille Pilar vont-ils prendre le risque de cacher un opposant au régime ? Le contexte politique n'est pas le propos de ce franc divertissement porté par trois musiciens et le personnage de Juanita Banana. « Mais la pièce touche du doigt la perversion d'une dictature s'en prenant à la vie privée, les homosexuels étant alors poursuivis en Argentine », rappelle Giorgio Carpintieri, qui a joué… avec Ingrid Bergman avant de rejoindre la France, il y a vingt ans.

Pratique

Besame Macho (8 à 15 €), du 14 au 31 décembre, du mercredi au samedi (20 h 30) etle dimanche 18 (17 h 30)au 17, rue Royale (1er).Infos : 04 78 39 21 68.