des premiers de la classe à prendre très au sérieux

Nicolas Guyonnet

— 

Le statut de leader plaît bien aux footballeurs montpelliérains. Il est d'ailleurs entièrement mérité. Avec leur large victoire contre Lorient, samedi soir à la Mosson (4-0), les Pailladins conservent cette semaine encore la première place et trois points d'avance sur le Paris Saint-Germain.
« On va essayer de prolonger ce petit rêve, d'engranger le maximum de points et pourquoi pas être champion d'automne » lance Olivier Giroud, buteur et auteur de trois passes décisives. Les hommes de René Girard supportent plutôt bien cette nouvelle pression inconnue et inhérente à cette première place au classement. Ils assument pleinement leur rôle et impressionnent de match en match.
Cette année, tout réussit au MHSC. Les Héraultais n'ont pas dominé toute la partie contre les Lorientais samedi soir, par exemple, mais ils ont encore fait preuve d'une belle efficacité.
L'entraîneur René Girard savoure : «J'attendais ce match, car nous avons un nouveau statut et je ne savais pas comment on allait le gérer. Est-ce que l'on était capable de ne pas jouer petit bras ? Est-ce que l'on pouvait continuer à développer notre football ? La réponse est là. On avance partout. Au niveau des points, au niveau du jeu, au niveau de l'efficacité. »

La pression, quelle pression ?
Le MHSC, dont l'attaque reste prolifique, va désormais être pris de plus en plus au sérieux. Pour le milieu de terrain Geoffrey Dernis, auteur d'un magnifique premier but, « l'équipe qui veut nous battre devra faire un grand match. On est davantage attendus par les médias, les adversaires, et on arrive quand même à marquer quatre buts, ça montre qu'on a la tête sur les épaules. »

UN PUBLIC TOUJOURS ABSENT

«C'est peut être cela qui va faire que l'on ne sera pas champion de France », osait un supporter montpelliérain samedi soir dans les travées du stade de la Mosson. Le « cela », c'est la faible affluence, et le désintérêt des supporters pour le MHSC. Samedi, le club montpelliérain annonçait 12 866 spectateurs dans un stade de 35 500 places. Pour chaque match, on dénombre 8 000 abonnés, et 4 000 invitations distribués.