Les Foulées maurepasiennes survivent malgré la crise

— 

Célébrant samedi après-midi (15 h 30) sa 10e édition, la manifestation ne va pas bouleverser ses habitudes : départ et arrivée auprès du centre commercial Le Gast, avec parcours de 10 km à travers le Parc des Gayeulles. Pour d'éventuelles festivités liées à l'anniversaire, les participants repasseront. « Il y a de moins en moins de budget, donc on fait comme si c'était une année comme une autre », déclare Paul Dubois. A 65 ans, l'organisateur de l'épreuve, également responsable de la course cycliste dans le quartier rennais, avoue sa lassitude par rapport aux contraintes économiques. « En dix ans, tout a augmenté… sauf les subventions. On n'a plus le moral comme avant. » A tel point que ce grand sportif dans l'âme (il a pratiqué le vélo jusqu'à l'âge de 46 ans) n'hésiterait pas une seconde à l'idée de quitter son poste. « Je n'attends que ça. Il faut laisser la place aux jeunes. Le problème, c'est qu'il n'y en a pas. »j. g.