comment déjouer les tours de la hotte du père noël

audrey chauvet

— 

Les jouets, souvent importés, peuvent être dangereux pour les enfants.
Les jouets, souvent importés, peuvent être dangereux pour les enfants. —

Un nounours plein de retardateurs de flammes ou une poupée aux phtalates ? Le père Noël va devoir faire du tri dans sa hotte : selon l'association WECF ( Women in Europe for a Common Future ), les jouets regorgent de substances chimiques dangereuses pour la santé. Bisphénol A, chrome, benzène, phtalates ou plomb sont régulièrement la cause de rappels de produits. « Les jouets représentent environ un quart des alertes », estime la DGCCRF.

Préférer les matières naturelles
La directive européenne sur les jouets, révisée en 2009, semble encore insuffisante : le plomb est ainsi autorisé à hauteur de 160 mg/kg et des substances cancérigènes sont tolérées à hauteur de 0,1 % du poids du jouet. Selon l'agence de sécurité sanitaire allemande, « un enfant qui tiendrait pendant une heure un jouet intégrant une de ces molécules au seuil autorisé en absorberait autant par la peau que s'il fumait 40 cigarettes. » Pour ne pas faire de cadeau empoisonné à Noël, WECF a publié un guide d'achat. « Nous conseillons des jouets en bois ou tissu, précise Anne Barre, et de les laver pour éliminer les substances concentrées dans l'emballage. » L'association met cet après-midi un mini-laboratoire au service des parents pour tester les cadeaux de Noël.
De 13 h à 17 h, place Michelet, à Paris.