Le tarif habituel pour Cesson à Montpellier

Pour la troisième saison consécutive, les Irréductibles sont revenus de l'Hérault avec un déficit de onze unités dans leurs bagages. En y regardant de plus près, on constate aussi que le nombre de buts...

Pour la troisième saison consécutive, les Irréductibles sont revenus de l'Hérault avec un déficit de onze unités dans leurs bagages. En y regardant de plus près, on constate aussi que le nombre de buts encaissés va crescendo avec les années : 35 en 2009-2010, 38 l'an passé, et donc 42, mercredi soir. « Défensivement, on était à la rue. C'est un total énorme, mais c'est Montpellier. Ils ne font pas le même sport que nous », lâche l'ailier Benoît Doré. Un motif de satisfaction, tout de même, côté cessonnais : le fait d'avoir planté 31 pions à la meilleure équipe française. « Contre eux, on a toujours l'impression de ne pas être si loin que ça. Et puis, au final, on se prend -11. Ça fait mal au cœur. » Les Bretons auront cette fin de semaine pour panser leurs plaies, sachant que le coach David Christmann a accordé une période de repos salvatrice. « On n'a pas eu le temps de souffler depuis le début de la préparation, il y a deux mois et demi. Là, on sera tranquilles tout le week-end. A nous de récupérer afin de repartir à bloc, lundi. »j. g.