tout rennes court, encore et toujours

jeremy goujon

— 

La course des As masculine sera le point d'orgue de la manifestation, dimanche après-midi.
La course des As masculine sera le point d'orgue de la manifestation, dimanche après-midi. —

Ils seront encore une bonne dizaine de milliers à fouler le bitume de la ville, ce week-end. Eux, ce sont les participants de Tout Rennes Court, rendez-vous incontournable au cœur de la capitale bretonne. Célébrant cette année sa 30e édition, l'événement « n'a pas pris une ride », selon Daniel Tétiot, président de l'association chargée de l'organisation.

Champions et noble cause
Pourquoi un tel succès populaire ? La réponse réside d'abord dans la gratuité de l'épreuve, puis dans la diversité des distances proposées. En solo ou en famille, petits ou grands, amateurs ou spécialistes, tous peuvent trouver leur place dans la programmation des deux journées. Lesquelles auront leur bouquet final, dimanche, avec les traditionnelles courses des As (10 km hommes et 5 km femmes), où la concurrence s'annonce sévère. Outre les vainqueurs sortants, on attend en effet certains demi-fondeurs ayant fait le voyage à Daegu, lors des récents championnats du monde.
Les coureurs licenciés en France auront pour l'occasion leur propre grille de récompenses. « Le but est d'attirer des athlètes tricolores que les spectateurs connaissent mieux », précise Daniel Tétiot. Autre nouveauté marquante : la version « marche » (1,5 km) de la Colombia, course réservée aux femmes au profit de la prévention et du dépistage du cancer du sein. Une belle action qui associe l'utile à l'agréable, et renforce la légitimité de Tout Rennes Court.

une ambassadrice très prestigieuse

Championne du monde en salle du 3 000 m en 1991, multi- championne de France, détentrice de plusieurs records nationaux... On ne présente plus Marie-Pierre Duros, la marraine de l'édition 2011 de Tout Rennes Court. A 44 ans, la Costarmoricaine transmet désormais les valeurs de son sport aux jeunes de l'UA Langueux, où elle est entraîneur.