Un large éventail de profils

Lauren Horky

— 

Chaque militaire voit sa carrière évoluer rapidement et peut aspirer à de plus grandes responsabilités au fil des ans.
Chaque militaire voit sa carrière évoluer rapidement et peut aspirer à de plus grandes responsabilités au fil des ans. —

Bien souvent, pour les jeunes diplômés, la quête d'un premier emploi relève d'un parcours du combattant. En cause, notamment, le manque d'expérience. Un inconvénient qui profite aux recruteurs de l'armée de l'air, bien moins regardants sur ce critère, puisque l'institution forme elle-même ses nouveaux éléments. Cet atout séduction est aussi efficace que « l'ascenseur social » vanté par son DRH, le général Herbert Buaillon. « On n'hésite pas à faire confiance et à proposer des carrières valorisantes à tous ceux ayant le goût de l'effort et la volonté de progresser. »

Concours et passerelles internes
Ces avantages ont suffi à convaincre le lieutenant Benoît M., officier des systèmes aéronautiques. Son diplôme d'ingénieur en poche, ce passionné d'aéronautique a choisi l'armée, notamment « parce qu'elle permet de monter les échelons plus rapidement que dans le civil ». Une opportunité dont n'avait pas forcément conscience la caporal-chef Sonia I., recrutée comme pompier après un BEP. « Je n'imaginais pas autant progresser en neuf ans. Il y a beaucoup de concours et passerelles en interne. J'envisage justement d'en profiter pour construire un nouveau projet de carrière. » Celle du sergent-chef Ludovic G. est quant à elle toute tracée. Interprète images, ce spécialiste du renseignement a été recruté après le bac, en passant le concours de sous-officier. « Au départ, j'étais un simple opérateur. Là, avec l'ancienneté et l'expérience, je suis arrivé dans un rôle de chef d'équipe. » Cette fonction d'encadrement ne l'a ni attiré, ni effrayé. « C'est venu assez naturellement… Et tout ce qui m'importe en fait, c'est de pouvoir présenter un travail plus abouti à l'officier renseignement qui valide notre travail. » Un poste qu'il pourrait un jour briguer.