La Zac de Bonne à Grenoble, le « modèle à suivre »

— 

C'est devenu le « standard », « le modèle à suivre pour les grandes villes », de l'aveu même du ministère de l'Environnement. L'écoquartier de la Zac de Bonne à Grenoble est à ce jour le projet le plus abouti en France. Amorcées en 2006, la réhabilitation de la Zac et la livraison de ses 900 logements à haute qualité environnementale (HQE) – dont 40 % en locatif social – doivent s'achever l'année prochaine. Lundi, une nouvelle étape vers la fin des travaux a été franchie, avec l'inauguration de deux nouveaux îlots abritant un total de 63 logements sociaux écologiques.
Mais qu'en est-il de la vie au sein de cet écoquartier, trois ans après l'arrivée des premiers habitants ? « La greffe a pris, assure le maire PS Michel Destot. D'après les enquêtes, le taux de satisfaction est important. » « C'est un lieu de vie idéal, confirme Murielle, une habitante. Mais depuis quelques mois, nous constatons une hausse des incivilités et de l'insécurité dans le parc, notamment le soir. » Avec d'autres résidents de son immeuble, elle a créé une association de locataires pour faire remonter ses doléances.Mi.B, avec Benoît Pavan à Grenoble