Lim victime de ses émotions

— 

« Plus d'un atout dans mon jeu. » Tel était le slogan de la campagne publicitaire de l'Open GDF-Suez de Saint-Malo, incarnée par l'espoir Alizé Lim. D'atouts, la Française en a cruellement manqué hier, face à sa compatriote Audrey Bergot. Défaite en deux sets secs (6-1, 6-3), dès le premier tour du tournoi, la 220e mondiale est entrée sur le court « très angoissée », selon son mentor, Thierry Champion. « Je ne l'avais jamais vue comme ça. C'est le pire match que j'ai eu l'occasion de voir d'elle », ajoutait l'ancien quart de finaliste à Wimbledon. Le plein de sollicitations [la Parisienne a aussi donné le coup d'envoi de Rennes-Nancy] a-t-il eu raison de la jolie jeune femme ? « Lorsqu'on joue au tennis, on doit pouvoir s'attendre à ce que les gens s'intéressent à vous. Pour Alizé, c'est davantage pour son physique, mais dans le jeu, elle vaut beaucoup mieux que ce qu'on a vu. » Ce sera donc pour plus tard...j. g.