24 Heures chrono, saison 2

Manuel Pavard

— 

Le Mans a ses 24 Heures, Grenoble aussi depuis l'an passé. La deuxième édition des 24 Heures de Grenoble se tiendra en effet les 1er et 2 octobre, au départ de l'anneau de vitesse. Mais point de bolides ni de motos ici, juste des « forçats » du bitume, engagés dans l'une des plus dures épreuves de course à pied, la plus longue de la Fédération française d'athlétisme, après le marathon et le 100 km. Objectif : « Parcourir le maximum de kilomètres en 24 heures, sur un circuit fermé compris entre 1 et 1,5 km », explique Piero Lattarico, du GUC, organisateur et lui-même coureur.

Stratégie et alimentation
A Grenoble, les participants évolueront sur un parcours d'1,050 km autour du parc Mistral. Deux épreuves au choix : individuelle ou en relais, par équipe de six. « Les coureurs doivent maîtriser de nombreux paramètres, précise Piero Lattarico : l'alimentation, la stratégie de course, la météo… Pour ma part, je m'alimente tous les tours ou tous les deux tours et je me repose 30 minutes en cumulé. Mais les meilleurs s'arrêtent très peu, 10 minutes au total sur 24 heures. » Pour indication, le record du monde est de 292 km chez les hommes, 251 chez les femmes. Des chiffres qui donnent le vertige !

Inscriptions

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au mardi 27 septembre. Bulletins à télécharger sur le site du GUC Athlétisme : guc.athle.com (rubrique 24 heures).