La pierre reste une valeur sûre

coralie Donas

— 

Malgré les prix en hausse, l'immobilier reste un secteur très attractif.
Malgré les prix en hausse, l'immobilier reste un secteur très attractif. —

Investir dans la pierre reste un réflexe largement partagé. Si la rentabilité espérée est faible, en raison du prix à l'achat, de la stabilité des loyers, et désormais de la taxation sur les plus-values (au bout de trente ans au lieu de quinze), l'immobilier est toujours gagnant. « Au cours de la précédente décennie, les prix ont doublé en valeur réelle. Pourtant, les investisseurs achètent, remarque Bernard Vorms, directeur général de l'Association nationale pour l'information sur le logement. Ils n'espèrent pas une rentabilité immédiate, mais ont opéré un choix rationnel face à d'autres possibilités. »

Deux grands dispositifs
« L'investissement locatif reste intéressant sur le long terme, en vue de dégager des revenus complémentaires à la retraite », remarque de son côté Fabienne Amblard-Larolphie, directrice du marketing pour le Crédit foncier. Pour investir dans le locatif résidentiel, le particulier dispose de deux grands dispositifs. Dans le neuf, la loi Scellier lui permet de réduire ses impôts d'un certain pourcentage du prix de revient du bien (22 % en 2011 pour un bien labellisé BBC, 14 % prévus en 2012, plafonné à 300 000 €). Dans l'ancien, il peut déduire le déficit foncier créé par les charges, dans la limite de 10 700 €. A chacun de faire son choix en fonction de son projet et, surtout, de l'emplacement du bien.