Les rapides Débuts d'éric Escande

Nicolas Guyonnet

— 

Après l'entraînement, mardi, Eric est resté sur la pelouse pour travailler les pénalités.
Après l'entraînement, mardi, Eric est resté sur la pelouse pour travailler les pénalités. —

Il n'aurait jamais pensé, il y a encore quelques mois faire des débuts en Top 14 aussi rapidement. «Je ne m'attendais vraiment pas jouer autant». Eric Escande n'a pas encore 19 ans. Après avoir inscrit un essai vendredi dernier face au Stade Français, le jeune joueur du centre de formation montpelliérain sera titulaire à la mêlée, ce soir contre Perpignan, au stade Aimé-Giral.
« C'est assez intimidant. Je vais essayer de faire le mieux que je peux ».
Alors qu'il a été une fois la saison dernière le 23e joueur avec l'équipe pro contre Brive, Eric Escande profite de l'hécatombe de blessés ce début de saison. La blessure de Julien Tomas l'a promu remplaçant contre le Racing Métro, la première journée. Celle de Benoit Paillaugue l'a encore mis sur le banc des remplaçants contre Brive et le Stade Français. Cette semaine, les deux demi de mêlée montpelliérains sont indisponibles.

Il a été international jeune
«A moi de saisir ma chance et de montrer que je peux être à la hauteur » sourit celui qui est aussi passé par Jacou. Il estime que « ce n'est pas forcément trop tôt. Il faut bien commencer un jour ou l'autre. Plus je débute tôt, mieux c'est. »
Peu aguerri à ce niveau, son intégration dans le groupe n'a pas été des plus simples. « Au début j'ai eu du mal et j'ai mis du temps a rentrer dans le système de jeu de l'équipe ».
Mais avec un entraîneur comme Fabien Galthié, qui a joué à son poste, et le titulaire montpelliérain à la mêlée, Julien Tomas, Eric a « beaucoup appris. Julien m'a bien aidé et bien orienté. Désormais je me sens bien dans le groupe. Fabien Galthié est très exigeant, mais j'ai beaucoup progressé depuis qu'il m'entraîne. » Alors ce soir, au coup d'envoi pour son premier match en tant que titulaire, Eric qui a porté le maillot du XV de France en moins de 17ans, moins de 18 ans et moins de 19 ans ne cache pas qu'« (il aura] pas mal de pression, c'est sur, surtout pour le derby régional, mais [il] vais faire en sorte de vite l'évacuer pour jouer comme [il] sait le faire ».