Patrice Canayer vise l'excellence

Nicolas Guyonnet

— 

L'objectif de Patrice Canayer : remporter une nouvelle fois la Ligue des champions et intégrer le Top 5 européen.
L'objectif de Patrice Canayer : remporter une nouvelle fois la Ligue des champions et intégrer le Top 5 européen. —

Les objectifs ne changent pas au Montpellier handball. Gagner tous les titres nationaux et tous les matchs, « c'est toujours pareil », sourit le manager Patrice Canayer. Pour le premier match de championnat, ce soir à Toulouse, les Montpelliérains n'ont pas d‘autre discours que « gagner avec un bon écart et dominer l'adversaire », comme l'explique l'arrière William Accambray.
Les priorités pour les matchs de championnat et des coupes nationales sont pour Patrice Canayer « des objectifs de travail et des pistes pour faire progresser l'équipe. Ce qui m'importe vraiment, c'est comment faire évoluer le groupe. J'attends de l'excellence. Le niveau qu'on recherche, on n'y va pas en claquant des doigts. » Ce niveau souhaité, c'est de figurer dans le top cinq européen.
La progression de l'équipe est passée cet été par un recrutement pour la saison, et la mise en place de bases pour l'avenir comme les prolongations de contrat de Karabatic et Guigou, la signature en 2013 d'Omeyer ou la structuration du club et des équipements. Pour le reste, c'est l'attitude des joueurs qui est au centre du travail.
Patrice Canayer relève : « On n'a pas encore le comportement d'une équipe de top niveau international. Il y a des faiblesses dans les enchaînements, la concentration et l'application. »
A l'image de la finale du Trophée des champions contre Chambéry qui a énervé le manager : « Pendant cinquante minutes, on a été très bons et les dix dernières minutes ont été catastrophiques. On se laisse reprendre alors que l'on est dominateur. Des joueurs se permettent n'importe quoi. Sans application, ils font les beaux. Il y a beaucoup à faire pour certains. » Le tacticien héraultais insiste : « Je veux que les joueurs donnent le meilleur d'eux-mêmes. Je ne peux pas accepter des comportements de relâchement si on veut franchir un cap. »
Les joueurs vont donc travailler la constance à l'entraînement et dans les matchs en recherchant les meilleures organisations avec les meilleurs joueurs. Le groupe, qui n'a pas changé depuis deux ans, se connaît bien, est plus expérimenté et donc mieux armé pour cette progression.