« On n'est pas des chèvres »

— 

La nouvelle recrue montpelliéraine, Rémy Martin, a poussé hier matin à l'entraînement un petit coup de gueule. L'ancien international et joueur du Stade Français a été agacé par la prestation de l'équipe lors des deux premiers matchs et par le fait que l'on sous-entende qu'elle est liée à l'absence des joueurs internationaux. « Leur absence, c'est une chose, mais il ne faut pas dire que les 23 qui jouent tous les week-ends sont des chèvres. On défend tous les mêmes couleurs. C'est un plus d'avoir des internationaux, mais les joueurs alignés sur la pelouse sont bons ! », s'énerve-t-il. Un coup de colère et un motif de vexation qui peut devenir une source de motivation pour le match contre le Stade Français, vendredi soir. « On va montrer qu'on n'a pas besoin d'eux pour être en haut du classement et gagner des matchs, explique Rémy Martin. Il ne faut pas qu'à leur retour ils soient des sauveurs de l'équipe. On est tous blessés par ces critiques et la situation. Et la blessure est difficile à cicatriser. On risque d'être dans la souffrance un bon moment. »N. G.