Le FCG se contentera du nul

Frédéric Sougey

— 

Les Grenoblois s'étaient préparés à subir les foudres d'Aurillac.
Les Grenoblois s'étaient préparés à subir les foudres d'Aurillac. —

Les rugbymen grenoblois ont-ils fait une bonne affaire en ramenant le nul du Cantal (6-6 contre Aurillac) ? L'avenir le dira. Ce qui est sûr, c'est que beaucoup d'équipes se casseront les dents dans l'antre du Stade aurillacois. Mais le FCG était ambitieux avant la rencontre et avait surtout les clés nécessaires pour sortir victorieux de cette première opposition de l'année.

De belles promesses
Sous l'orage et une pluie diluvienne, Andrew Farley et ses coéquipiers ont affiché leur gros potentiel pendant le premier tiers du match. Malgré plusieurs fautes de mains compréhensibles compte tenu des conditions météo, Grenoble a su imposer son jeu et a laissé entrevoir de belles promesses d'avenir. Une domination concrétisée au tableau d'affichage par deux pénalités de l'ouvreur Blair Stewart. Mais le buteur dauphinois, diabolique de précision l'an passé, se montrait par la suite beaucoup moins adroit avec trois tentatives, dont deux largement dans ses cordes, manquées. Une maladresse dont profitaient les locaux qui parvenaient à revenir à hauteur en seconde période.
L'an passé, les Grenoblois avaient perdu lors de la première journée (à domicile, face à Mont-de-Marsan, 12-9). Le FCG est donc en progrès.

Bientôt à domicile

Les 10 et 17 septembre, pour les deux prochaines journées de championnat, le FCG retrouvera Lesdiguières où il affrontera Carcassonne et Mont-de-Marsan.