Début des soldes d'été à Grenoble

Manuel Pavard

— 

Jean-Jacques Mandrichi portera la saison prochaine la tenue des Canaris nantais.
Jean-Jacques Mandrichi portera la saison prochaine la tenue des Canaris nantais. —

Sans surprise, le tribunal de commerce a placé le GF38 en liquidation judiciaire hier. Conséquence de la perte du statut pro, tous les contrats sont caducs et les joueurs libres de signer où ils veulent. Une aubaine pour bon nombre de clubs français et européens qui peuvent désormais faire leurs emplettes gratuitement à Grenoble.

Tinhan a le choix
Première formation à avoir sauté sur l'occasion, Dijon a annoncé mardi la signature de Daisuke Matsui pour deux saisons. Deux ans, c'est aussi la durée du contrat qui attend Jean-Jacques Mandrichi à Nantes. L'avant-centre corse a d'ailleurs rejoint le FCNA en stage hier. Des Canaris qui s'étaient en outre positionnés sur son compère d'attaque Jonathan Tinhan. « Plusieurs clubs m'ont appelé ces derniers jours, mais je ne me suis pas encore décidé, indique Tinhan. Je privilégie la Ligue 2, car je veux avoir du temps de jeu. » Autre départ, celui d'Atila Turan, qui aurait donné son accord au Sporting Portugal, selon L'Equipe. Le quotidien sportif avance de nombreuses pistes pour les joueurs grenoblois : Aider serait proche de Nuremberg, Abardonado de Fréjus-Saint-Raphaël (National) et Mendy, d'Ajaccio. Cianci est, lui, entre Boulogne et Sochaux et Juan tiraillé entre Arles-Avignon et Peterborough (D2 anglaise). Quant à Mainfroi et Belaïd, ils pourraient prendre les directions respectives de Châteauroux et du Mans. Les rumeurs du mercato n'en sont qu'à leurs débuts à Grenoble.

Quel avenir pour Pouliquen ?

Yvon Pouliquen n'a « pas été surpris du dépôt de bilan », mais s'interroge sur son avenir : « J'avais des contacts avant la reprise, mais j'ai souhaité repartir avec Grenoble. Le marché français est fermé. Donc, j'attends. » Le coach regrette « l'énorme gâchis de la disparition du centre de formation : dix ans de travail effacés en six mois. »