Un stade couvert à Villejean d'ici la fin de l'année 2014

— 

Décidée en 2009 par le conseil général d'Ille-et-Vilaine, la construction d'un équipement indoor strictement dédié à l'athlétisme, trouve en fait sa source « il y a 20-25 ans. Mes prédécesseurs avaient au départ choisi le site de Ker Lann, relate Jean-Luc Chenut, vice-président en charge des sports. Mais le projet, plus vaste que celui dont il est question, nécessitait un investissement de l'ordre de 40 millions d'euros. On s'est alors uniquement concentré sur l'athlé, dans une approche régionale, ramenant ainsi le coût prévisionnel aux alentours des 12 millions d'euros. » En présence notamment de Bernard Amsalem, président de la Fédération française, le dossier a déjà reçu « un avis favorable unanime », avant d'être entériné aujourd'hui ou vendredi. « Des accords de principe ont été trouvés avec Rennes Métropole et le Centre National pour le Développement du Sport (CBDS). Nous envisageons une capacité d'accueil d'un millier de spectateurs (500 assis et 500 sur la coursive), et une livraison vers la fin 2014. » Eu égard au déficit d'infrastructures couvertes dans le grand Ouest de la France, cet outil soulagera des sportifs, contraints de se rendre « à Bordeaux ou en Normandie » pour s'entraîner [Nantes ayant aussi un projet dans les cartons]. « L'implantation à Villejean donne tout son sens à l'équipement, puisqu'il sera ouvert sur l'Université et les collèges. » j. g.

un concept anglo-saxon se voulant compact

Les athlètes (qu'ils soient scolaires, étudiants ou appartenant à des clubs de haut niveau) s'entraîneront via les aménagements suivants : un anneau de 200 m (six couloirs virages relevés), six pistes de sprint (60 m), une aire de lancer de poids, deux sautoirs à la perche, une zone dédié au saut en hauteur, et trois aires consacrées au saut en longueur et au triple saut.