Amon Tobin annonce une déferlante de sons naturels

— 

Le retour au live, après quatre ans d'absence.
Le retour au live, après quatre ans d'absence. —

Un pionnier de l'électro fait son retour en live après quatre ans d'absence. Amon Tobin fête la sortie d'Isam, son septième album avec une performance qui s'annonce fracassante. Assourdissante, même. L'album, plutôt sage, a été conçu à partir de sons naturels, transformés en notes d'instruments de musique. « C'est de loin ma recherche personnelle d'un contrôle de la nature la plus haletante et approfondie », estime Amon Tobin, qui tente de faire comprendre comment « un minuscule son de sa voix peut être transformé en quelque chose d'inédit ».

Images grandiloquentes
En live, le minuscule devient majuscule. Tobin démultiplie les bruits de chaises qu'on traîne ou de gouttes d'eau qui tombent pour les projeter dans une nouvelle dimension. Ses traditionnelles performances de DJ cèdent la place à un show de grande envergure, un trip spatio-musical qui ne néglige ni le gros son ni les images grandiloquentes. Projections cartographiques, titres produits en temps réel, combinés à d'autres déjà existants… Telle est la facette live d'un album finalement plus sauvage que ne le laissait présager son écoute domestique.S. L.