Les Rouge et Noir se donnent de l'air

Aurélie Selvi

— 

Ljuboja s'est offert un beau doublé sur la pelouse du Ray.
Ljuboja s'est offert un beau doublé sur la pelouse du Ray. —

Bonne opération pour les Aiglons. Après le cauchemar contre Caen (0-4) puis le nul face à Brest (0-0), les hommes d'Eric Roy ont enfin réussi à arracher la victoire. Pas vraiment un exploit puisqu'ils affrontaient hier soir au Ray l'équipe d'Arles-Avignon, lanterne rouge du classement (14 points)... et d'ores et déjà condamnée à la Ligue 2.

Un doublé pour Ljuboja
Dès le début de la rencontre, Nice s'impose sans trop en faire. A la 7e minute, une frappe du gauche de Ljuboja inquiète déjà le portier provençal. Le Serbe continuera son pressing jusqu'à trouver le bon centre de Clerc à la 31e. Sa reprise transversale de la tête ouvre alors le score, dans une surface désertée par les Arlo-avignonnais.
Mais déjà le Gym s'endort sur ses lauriers et offre un boulevard aux outsiders. Cabella s'y engage et égalise en trompant Ospina du droit (39e).
Tout est donc à refaire au retour des vestiaires. C'est finalement Clerc qui va donner de l'air aux Rouge et Noir. A la 55e, le latéral niçois récupère un tir de Ben Saada, tout juste dégagé par Merville, et l'envoie dans les cages provençales. Une vingtaine de minutes plus tard et le très en forme Ljuboja remet ça en s'offrant un beau doublé sur un tir croisé du droit. Et peu importe si l'Arlésien Diawara réduit la marque dans le temps additionnel (90e + 2). Les jeux sont faits : avec 3 points dans la poche, les Niçois se rassurent. En se hissant à la 14e place du classement avec un total de 43 points, ils distancent notamment leurs voisins monégasques, qui s'inclinent (3-0) face Sochaux.

Dernière ligne droite pour le Gym

Après ces trois points qui font du bien, les hommes d'Eric Roy pourraient bien confirmer leur maintien en Ligue 1 dès ce week-end. Dimanche, l'OGC Nice part affronter Nancy, une équipe de bas de tableau, 1re reléguable, qui pointe toujours à la 18e place du classement avec 39 points... alors que les Aiglons en comptent désormais 43.