« HairSpray », ça Décoiffe

Yona Helaoua

— 

Un show vintage traduit et adapté à la sauce hexagonale.
Un show vintage traduit et adapté à la sauce hexagonale. —

Baltimore, 1962. Tracy a 16 ans et quelques kilos en trop. Baskets blanches et choucroute sur la tête, elle réalise son rêve en dansant dans le show télé du célèbre Corny Collins. Mais quand elle prend conscience de la ségrégation envers les danseurs noirs, elle décide de se battre à leurs côtés. Depuis le 26 avril, Hairspray reçoit une standing ovation au Casino de Paris.

Mode sixties
Adaptée d'une comédie musicale de Broadway, la version française tombe à pic, alors que l'Hexagone est assailli par la mode sixties. Paillettes, rock'n'roll et décors acidulés, le metteur en scène Ned Grujic mise sur le vintage. Sans oublier d'adapter ce show à la sauce française. « Les Américains adorent le cartoon, le jeu caricatural, explique-t-il. Dans un pays comme la France, avec une tradition théâtrale, il a fallu nuancer les personnages, tout en gardant ce côté kitsch. » Pour adapter le texte et dénicher les bons jeux de mots, Stéphane Laporte a tâtonné. « Il y a des références culturelles que les Français ne connaissent pas, comme Eddie Fischer, remplacé par Franck Sinatra. J'ai aussi gardé des titres de chansons en anglais. » Un clin d'œil pour les amateurs de l'original.

Pratique

De 22 à 52,80 €. Jusqu'au29 mai au Casino de Paris,16, rue de Clichy, Paris 9e.Tél. : 01 49 95 22 22.