La dernière chance des Parisiens

— 

A force de jouer avec le feu, le Paris Handball pourrait bien brûler un an de plus dans le purgatoire de la deuxième division. Ce soir (20 h 30) face à Dijon, bon dernier de la ligue, le Paris Hand joue sa survie dans l'élite. A cinq matchs du terme de la saison, les joueurs de Maxime Spincer pointent pour l'instant à l'avant-dernière place de la Ligue nationale de handball. « Il va falloir gagner ce match par tous les moyens possibles, explique l'arrière Kevynn Nyokas. Si on perd, cela voudra dire qu'on n'a pas notre place en première division. »
Bref, l'instant est à la gravité. Mais pas à la panique. « On n'est pas au fond du gouffre, assure Nyokas. On est tous très concernés par la situation du club. »
Malgré l'arrivée du nouveau coach, Maxime Spincer, les Parisiens n'y arrivent pas. « Le mal est plus profond, estime Nyokas. Le coach a apporté beaucoup de communication dans le groupe. Mais toutes ces défaites [14 en 21 matchs], c'est lourd à porter. Le groupe a perdu confiance en lui-même, il est blessé. » Le meilleur remède à cette maladie reste encore la victoire.B. V.