La peur descenD sur lille

Antoine Pecquet

— 

Installation d' Hiroaki Umeda.
Installation d' Hiroaki Umeda. —

Paranoïa est loin d'être la plus oppressante des expositions d'art actuel. Elle provoque plutôt l'étonnement, voire l'amusement, que les sueurs froides. « C'est une réponse positive aux grandes peurs de notre époque. La surveillance généralisée, le terrorisme ou l'apocalypse écologique », note Charles Carcopino, responsable artistique de la MAC de Créteil et instigateur de l'exposition.

Polyèdre extraterrestre
A l'entrée, le ton est donné avec un logiciel qui extrait d'un fichier la bobine de criminel la plus ressemblante au visiteur. Plus loin, un sol dévasté par une guerre nucléaire, agité de soubresauts et de bruits étranges. On enlève ses chaussures pour entrer dans un espace zen, balayé par une tempête de petits points lumineux. Puis on découvre une fleur en pot porteuse d'ADN humain. A côté, un polyèdre extraterrestre clignote de plus en plus frénétiquement à mesure que le spectateur s'avance. Il y a une trentaine d'installations, œuvres de jeunes plasticiens internationaux. Un monde à explorer sans crainte.