à quelques minutes près

Manuel Pavard

— 

Pascal Johansen avait pourtant ouvert le score peu avant la mi-temps.
Pascal Johansen avait pourtant ouvert le score peu avant la mi-temps. —

On joue la 88e minute vendredi au stade des Alpes. Le GF38, pas flamboyant mais guère inquiété non plus, mène alors 1-0 et se retrouve virtuellement à deux points du 17e, Nîmes, tenu en échec par Le Havre. Mais Vincent Gragnic en a décidé autrement. Sur un ultime coup franc à 25 m des buts isérois, le milieu champenois lobe le mur et crucifie Viviani. Une dernière tête de Dieuze dans les arrêts de jeu n'y changera rien. Reims arrache le nul. Cruel pour le GF38, qui retourne au point de départ, à quatre longueurs du dernier non-relégable.

Le GF38 n'a rien vu venir
Tout avait pourtant bien commencé pour les hommes d'Yvon Pouliquen. Après une première demi-heure plutôt timide, les Grenoblois, alignés dans un 4-3-2-1 prudent, trouvaient la faille par Pascal Johansen juste avant la mi-temps. L'ancien Strasbourgeois récupérait aux 16 mètres un ballon mal dégagé par la défense rémoise et ajustait Agassa du plat du pied (40e). Sonné, le Stade de Reims repartait à l'assaut dès la reprise, Toudic manquant miraculeusement l'égalisation (49e). Les visiteurs baissaient néanmoins de pied au fil des minutes et le GF38 s'acheminait, presque tranquillement, vers une deuxième victoire consécutive. On connaît la suite…

Du lourd au menu

Le GF38 va affronter six des huit premiers lors des huit dernières journées. Un parcours du combattant qui débute vendredi avec un déplacement à Ajaccio.