Les Rennais laissent filer la quatrième place de Ligue A

— 

Steven Keir (au premier plan) et Sébastien Frangolacci n'ont pu empêcher les Cannois de venir s'imposer à Rennes.
Steven Keir (au premier plan) et Sébastien Frangolacci n'ont pu empêcher les Cannois de venir s'imposer à Rennes. —

Francis Nganga ne croyait pas si bien dire. En affirmant que le vainqueur du duel entre Rennes et Cannes aurait « de grandes chances de terminer 4e », l'ancien central rennais avait vu juste, et même plus que cela. Conjugué à la défaite de Montpellier, le succès de son équipe, salle Colette-Besson (0-3), lui assure de terminer à ce rang. Au grand dam des hommes de Boris Grebennikov, qui convoitaient également ce fameux strapontin, si important en vue de la phase finale. Serré au tableau d'affichage (25-27, 23-25, 23-25), l'affrontement a pourtant vu des Bretons quelque peu tétanisés par l'enjeu. « On n'a pas réussi à se lâcher », avouait le passeur Raphaël Corre. « On est passés à côté de notre sujet », surenchérit le capitaine Sébastien Frangolacci. Lors du dernier match de la saison régulière, à Paris, le Rennes Volley 35 devra réagir pour s'octroyer la cinquième place aux dépens... des Parisiens.j. g.