RENNES N'avait pas les armes

jeremy goujon

— 

On se doutait que les Rouge et Noir allaient avoir du mal face à la muraille dressée par Jean Fernandez. On se doutait un peu moins que l'entraîneur auxerrois irait aussi loin dans la frilosité. Faire marquer à la culotte Yann M'Vila par l'attaquant Dennis Oliech, il fallait oser ! Une stratégie payante au final (0-0), l'AJA obtenant son premier point à l'extérieur en 2011. Laissant ainsi les Rennais (et surtout, les nombreux spectateurs présents) sur leur faim. « On n'a pas su trouver la solution, déclarait Frédéric Antonetti, à l'issue du match. Nous n'avions pas tous nos arguments. »
Il a en effet manqué d'un Yacine Brahimi ou d'un Jirès Kembo sur cette rencontre, voire d'un Abdoul Camara. La capacité de dribbles des uns, ou la vitesse de l'autre, auraient peut-être permis de déstabiliser la défense ultra-regroupée des Bourguignons. « Ce qu'on a fait quatre ou cinq fois, il aurait fallu le faire 25 fois. Mais je ne suis pas plus déçu que ça, car on n'a pas perdu. »

La fronde de l'assistance
S'il s'en est, effectivement, fallu de peu pour qu'Auxerre réalise le hold-up en deuxième période, pas sûr que le discours d'Antonetti sache contenter les attentes d'un public bien impatient. « Même si je comprends son attitude, il ne nous a pas aidés. En voulant nous faire jouer vite vers l'avant, on risquait de tomber dans le panneau. Ça m'a agacé. » Au point de répondre avec véhémence aux sifflets descendant des tribunes, frustrées de ne pas voir un jeu plus direct. « Mettre le ballon dans la boîte, comme disent les Anglais, ce n'est pas notre style. » D'où un nombre famélique de centres adressés vers la surface de réparation adverse, les latéraux n'ayant su apporter leur écot offensivement. « Tout le monde ne s'appelle pas Roberto Carlos », souligne Anto. On l'a hélas constaté, samedi.

la cfa perd encore

La formation de Laurent Huard aura décidément beaucoup de mal à se maintenir. Hier après-midi, Yzeure est venu gagner à la Piverdière (0-1), enfonçant un peu plus la réserve rennaise. Au classement du groupe D, celle-ci demeure donc lanterne rouge...