Chez Lush, on conditionne pour la bonne cause

— 

La marque de cosmétiques « frais et faits main » Lush, née en Angleterre en 1995 et installée en France depuis 2005, est du genre à mettre ses employés (consentants) à poil sur le trottoir, pour montrer que « l'emballage, c'est de la crasse ». « On préfère investir dans la qualité de nos produits. » Tant mieux.
70 % des cosmétiques Lush sont donc vendus « nus », les stars sont les produits solides, shampoings en tête. Cette gamme aurait permis, l'année dernière, d'éviter la production, le transport et la destruction de trois millions de bouteilles en plastique.
Et si emballage il doit y avoir, il sera alors en pop-corn, 100 % compostable, ou noué façon baluchon japonais, réutilisable comme foulard ou napperon. Les pots en plastique peuvent être rapportés en échange d'un masque « frais » (biodégradable).M. M.