la Dernière chance du GF38

Manuel Pavard

— 

Cette fois, c'est peut-être la rencontre de la dernière chance. Un match couperet, « à la vie à la mort », qui pourrait bien décider du sort du GF38. A force de jouer avec le feu, les Isérois se retrouvent au pied du mur, avec l'obligation de s'imposer à Metz pour rêver au maintien. Lanterne rouge avec sept points de retard sur Reims, 17e et dernier non-relégable, Grenoble peut en effet, en cas de succès à Saint-Symphorien, revenir à trois longueurs des Lorrains. Une défaite serait par contre dramatique, d'autant que Vannes et Reims jouent tous deux à domicile.

Retours de Juan et Abardonado
Quel visage afficheront les Grenoblois après ces deux semaines de trêve ? Celui de l'équipe résignée défaite par Laval ou celui, plus conquérant, aperçu face à Nantes et Vannes ? Yvon Pouliquen pourra en tout cas compter sur les retours de suspension de Pancho Abardonado et Jimmy Juan, qui devraient tous deux être titularisés. En revanche, François Marque, dont les relations avec son coach ne sont pas au beau fixe, ne sera pas sur le pré. L'incertitude plane également sur la présence de Daisuke Matsui, laissé à disposition du Japon pour un match caritatif, mardi, à Osaka. A Mandrichi, Tinhan, Taïder et Cianci de faire trembler les filets messins.

L'équipe possible

Vivani - Ayari, Abardonado, Mendy, Turan - Dieuze, Juan, Cianci, Taïder - Tinhan, Mandrichi. Matsui pourrait aussi prendre place au milieu.