une minute pour l'éternité

jeremy goujon

— 

Laurent Huard, buteur providentiel d'un match resté dans les mémoires.
Laurent Huard, buteur providentiel d'un match resté dans les mémoires. —

C'est un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître… ou presque. Le 1er mai 1992, le Stade Rennais accueille l'AJ Auxerre, en clôture de ce qui s'appelait encore la Première Division. A la lutte pour obtenir le statut de barragistes, les Rouge et Noir ne doivent pas perdre, sous peine de descendre en D2. Menés 1-0 à la dernière minute, ils s'en sortent miraculeusement grâce à un jeune joueur nommé Laurent Huard, âgé de 18 ans au moment des faits.

« Il y avait d'autres attentes »
L'ancien milieu de terrain se souvient de cet instant « émotionnellement très fort », comme si c'était hier. « Le gardien [Bruno Martini, portier de l'équipe de France] ou un défenseur repousse le ballon, que j'amortis ensuite de la tête. Puis j'effectue un lob sur lequel Martini s'avère assez maladroit. Ça rentre et j'ai la tête qui explose (sic). » Près de 25 000 supporters en transe subissent le même sort, dans une ambiance rarement atteinte au stade de la Route de Lorient. « On était morts, et on a ressuscité », enchaîne l'actuel entraîneur de la réserve.
Certes, l'euphorie retombera bien vite, Rennes étant laminé quelques jours plus tard à Strasbourg (1-4), et du coup, condamné à la relégation. Mais pour ceux qui l'ont vécue, impossible d'oublier cette fin de rencontre haletante, à une époque ou le SRFC ne jouait pas dans la même cour qu'aujourd'hui. « Le club balbutiait, même si le centre de formation existait déjà. Il cherchait à s'installer durablement en D1, après avoir souffert dans les années 80. On partait de loin… » Depuis, un certain François Pinault est arrivé, et progressivement, les couleurs chères à son cœur ont pris de l'ampleur dans le paysage du foot français. Au point cette saison, d'être en course pour la Ligue des Champions, voire davantage. Samedi soir, la quête de grandeur bretonne se poursuivra, face à Auxerre.

des retours à la piverdière, hier matin

eorges Mandjeck (Cameroun), Kader Mangane (Sénégal), Alexander Tettey (Norvège) et Yassine Jebbour (Maroc) ont participé à un footing, puis à une séance de musculation en salle avec le reste de leurs équipiers.