Les professionnels imaginent l'avenir de l'industrie du rêve

— 

Ouverture du festival avecPina, film de danse en 3D.
Ouverture du festival avecPina, film de danse en 3D. —

« Où va le cinéma ? » Les professionnels sont préoccupés. Depuis dix ans, ils se réunissent pour discuter de l'avenir de « l'industrie du rêve ». C'est le nom de la manifestation francilienne qui débute ce soir avec la projection en 3D de Pina, de Wim Wenders, et où tous les aspects techniques du cinéma seront abordés.

« Bon bricoleur »
Pas seulement le cinéma en relief, mais aussi la prise de vue, le doublage ou la comédie musicale, toujours dans une optique accessible au grand public. « Nous autres techniciens de cinéma, nous avons un devoir de transmission auprès des jeunes, de plus en plus intéressés par la fabrication du cinéma », explique Anne Seibel. La chef décoratrice de Marie-Antoinette et des deux derniers Woody Allen interviendra vendredi au Forum des Images. « Les jeunes, je ne manque jamais une occasion de parler avec eux, même s'ils viennent parfois me voir avec des rêves plein la tête et comme seul bagage le fait d'être bon bricoleur. » Ce qui est un peu léger pour envisager une carrière au cinéma.Stéphane Leblanc