Montpellier craque en toute fin de match

Nicolas GUYONNET

— 

Nikola Karabatic et le MAHB ont eu une baisse de forme .
Nikola Karabatic et le MAHB ont eu une baisse de forme . —

Quelle déception. Montpellier s'est fait éliminer de la Coupe de France hier soir à l'Arena par son rival Chambéry (29-30). Cette défaite en quart de finale restera amère.
Quand Chambéry égalise à deux minutes de la fin (29-29), sur penalty, on sent les joueurs montpelliérains fébriles. « On n'avait pas le ressort physique et mental pour résister », constate le coach Patrice Canayer.

Jusqu'à sept buts d'avance
« C'est diffficile de comprendre à chaud pourquoi on s'est effondré. On n'a pas su garder la dynamique qu'on a eu pendant le match », confie Samuel Honrubia. C'est d'abord Karabatic qui échoue devant le but au moment de prendre l'avantage

(29-29). Puis quand Chambéry passe devant (29-30), à trente secondes de la fin, c'est Kavticnik qui rate son tir. Cette élimination est d'autant plus frustrante que Montpellier a dominé la partie jusqu'à cinq minutes de la fin. « On a mal géré. On a déjoué tactiquement. » Chambéry n'a jamais mené au score. Montpellier a compté jusqu'à sept buts d'avance. Les locaux ont maîtrisé leur adversaire. Et le coach Patrice Canayer de reconnaître : « J'ai eu quelques signaux d'alerte dans le match. On a perdu les pédales. J'ai managé dans le souci de ne pas avoir de blessure, et les rotations n'ont pas été aussi efficaces que d'habitude. C'est tout un ensemble de petites choses qui font qu'on s'est écroulé. »
Cette défaite pèsera sur le mental pour le match retour en championnat, décisif pour le titre de champion de France.

Priorité à la ligue des champions

« C'est à la fois une frustration et une grosse déception. Cette élimination fait mal à notre ego et à notre fierté. Mais je suis persuadé que l'on va rebondir. On est dans la dernire ligne droite de la saison et peut être que ce sera une bonne chose pour nous de ne plus être dans cette compétition. La priorité reste la Ligue des champions »