Les plans de vol révisés

— 

Plusieurs compagnies aériennes mondiales ont entrepris de réorienter, réduire ou supprimer leurs vols à destination du Japon, en raison des craintes de contamination nucléaire. Lufthansa et Air China ont ainsi choisi d'interrompre la desserte de la capitale japonaise au profit d'autres aéroports de l'archipel. La compagnie allemande détournera ainsi ses vols vers Osaka et Nagoya au moins jusqu'à la fin de la semaine. De son côté, la compagnie taïwanaise Eva Airways a annulé ses vols vers Tokyo et Sapporo jusqu'à la fin du mois. A contrario, Air France a maintenu ses deux vols quotidiens avec Tokyo et a même renforcé leurs capacités qui ont été portées à 944 sièges (contre 871 habituellement) au moins jusqu'à dimanche. Mais la compagnie française a prévu une escale à Séoul pour éviter que ses équipages séjournent au Japon.