Rennes résiste mais cède finalement contre Poitiers

— 

Le Rennes Volley 35 n'a pas su percer le rideau défensif poitevin, symbolisé ici par Antonin Rouzier et Oliver Kieffer.
Le Rennes Volley 35 n'a pas su percer le rideau défensif poitevin, symbolisé ici par Antonin Rouzier et Oliver Kieffer. —

Délogés la veille de leur première place en Ligue A, les Poitevins ont repris leur bien aux dépens de Tours, hier après-midi. Quatre sets (14-25, 24-26, 25-20, 19-25) furent nécessaires à Oliver Kieffer et les siens pour venir à bout de Rennais, n'ayant « pas compris que ça allait être extrêmement difficile ». Boris Grebennikov a la dent un peu dure envers ses joueurs, « absents » de la première manche, et friables par la suite dans les têtes. « On a perdu la bataille mentale dans le deuxième set. » L'entraîneur kazakh peut en effet regretter l'attaque mal placée de Kolácný à 24-23. Même le joli sursaut du troisième acte, où l'on pensait que Rennes allait flancher pour de bon, ne saurait le contenter. « La réaction n'a pas duré. Les joueurs clés n'ont pas su prendre leurs responsabilités. Je suis surtout déçu pour notre passeur Raphaël Corre, qui n'a pas été aidé par ses pointus. » Les acteurs visés apprécieront.j. g.