fabien lemoine préfère rester humble

jeremy goujon

— 

Tout sourit actuellement pour le Stade Rennais et Fabien Lemoine, même si le joueur pense pouvoir faire davantage.
Tout sourit actuellement pour le Stade Rennais et Fabien Lemoine, même si le joueur pense pouvoir faire davantage. —

S'il était déjà revenu à la compétition, Fabien Lemoine n'avait pas encore été aligné d'entrée par Frédéric Antonetti, depuis ce « fameux » 14 août 2010 à Nancy. Sa titularisation, samedi contre Lens, constitue un moment fort. « Ça fait du bien moralement. Le fait que le coach m'ait remis dès le début d'un match, signifie que je me sens de mieux en mieux. » Le milieu fougerais continue d'étonner son monde, alors qu'on pensait que la saison 2010-2011 était terminée pour lui. Mais l'intéressé ne s'avoue pas surpris de ce retour précoce. « A partir du moment où j'ai pu recommencer à m'entraîner, je suis redevenu un joueur comme un autre. Dès la fin novembre, j'étais opérationnel. » Lemoine n'en reste pas moins lucide sur les progrès restants à accomplir, quand bien même son entraîneur affirme qu'il est revenu à son meilleur niveau. « J'ai eu quelques absences face à Lens. C'est la Ligue 1, ça va super vite. Je dois enchaîner les rencontres pour retrouver la condition physique que j'avais avant. » Dans ces cas-là, on prend tout ce qui se présente devant soi, surtout en cette période où Rennes tourne à plein régime. « Je préfère entrer à la 85e et jouer les premières places, que disputer toute une rencontre et lutter pour le maintien. C'est sûr que c'est plus dur de revenir dans une équipe qui fonctionne bien, mais plus on est haut, mieux c'est pour moi. » Quant à la montée en puissance d'Alexander Tettey, l'un de ses concurrents dans l'entrejeu breton (même s'ils peuvent très bien être complémentaires), Fabien Lemoine ne s'en offusque pas. Bien au contraire. « Avec ce qui m'est arrivé, je ne souhaite de mal à personne. Je suis content pour lui, il est en forme et enchaîne les bons matchs. » L'émulation n'est donc pas un problème pour celui ayant, de son propre aveu, encore beaucoup de choses à apprendre. « Je sais que rien n'est établi. Je suis jeune et je peux encore progresser. Si j'ai été titularisé contre Lens, ça ne veut pas forcément dire que je le serais au cours des prochains matches. » Sa belle deuxième mi-temps à Toulouse, et la standing ovation du public le week-end dernier, route de Lorient, tendent néanmoins à prouver que Lemoine s'avère indispensable pour le Stade Rennais.