« à nous de tirer notre épingle du jeu »

Recueilli par A. Lucchesi

— 

« Les jeunes seraient perdus en Magnus », selon le coach niçois.
« Les jeunes seraient perdus en Magnus », selon le coach niçois. —

A cinq journées de la fin du championnat de D1 (équivalent 2e division au football) de hockey-sur-glace, les Aigles niçois se préparent aux play-offs. Septièmes, les joueurs de Stanislav Sutor entendent bien grappiller quelques longueurs et, pourquoi pas, créer la surprise. Le point avec l'entraîneur.

Après une belle victoire face à Anglet, l'objectif est-il revu à la hausse ?
C'est vrai qu'au départ, on visait les play-offs. Maintenant, nous sommes vraiment à la porte de la sixième place. Les résultats sont là, même si nos adversaires directs réalisent pas mal d'exploits ces derniers temps, notamment Bordeaux et Montpellier qui ont pris l'ascendant sur Brest, le leader du championnat.

lobalement, quelle

va être l'attitude à adopter pour ce rush final ?
On travaille dure à l'entraînement. Il reste cinq matches dont deux face à des écuries de bas de tableau. C'est très positif, d'autant que nous allons rencontrer des formations à quelques points de notre équipe... On a l'attitude qu'il faut, à nous de tirer notre épingle du jeu.

Brest est en difficulté

en ce moment. Sont-ils prenables pour Nice ?
Clairement, oui. On a subi une lourde défaite en début de championnat (10-1) avec seulement une semaine d'entraînement. Mais il y a une très bonne dynamique à présent, mes gars ont bien progressé. Alors on se dit que c'est faisable, qu'il faut foncer.

Si les Aigles décrochent

une qualification aux play-offs, envisagez-vous une montée en Magnus ?
Tout est possible. On peut battre n'importe qui et en même temps, tout perdre. On est à 90 % du but, l'accès aux play-offs, et on travaille beaucoup sur le physique. Mais pour la montée, je pense que nous ne sommes pas prêts. Ni structurellement, ni sportivement. Il nous faut du temps. A titre d'exemple, samedi, j'ai aligné six juniors. On travaille sur du moyen terme, en donnant la chance aux jeunes. En Magnus, ils seraient perdus.