Vu et approuvé en chine

Stéphane Leblanc

— 

Tremblement de terre à Tangshan, succès phénoménal sorti en juillet 2010 dans plus de 4 000 salles.
Tremblement de terre à Tangshan, succès phénoménal sorti en juillet 2010 dans plus de 4 000 salles. —

Un festival du cinéma chi­nois en France ? Ouh là, ça fleure bon la propagande, ça. « Pas du tout, se défend le délégué de la manifestation, Jean-Chrétien Sibertin-Blanc, acteur connu sous le nom d'Augustin, dans Augustin, roi du kung-fu. C'est plutôt une vitrine pour envisager des échanges techni­ques et artistiques entre nos deux pays. » La Chine découvre que le ci­néma peut être apprécié autrement qu'en DVD. Le nombre de salles est en hausse de 63 % en un an.

Haute sensibilité
Et que regardent les Chinois sur leurs écrans géants ? « Des films qui exacerbent la sensibilité, ­ex­plique Sibertin-Blanc. Tremblement de terre à Tangshan, succès phénoménal inspiré d'un drame réel, est « tourné comme un mélo, pas comme un film catastrophe ». Et les Chinois « raffolent de comédies romantiques. Ils en font même de très bonnes. » Comme La Vengeance de Sophie, avec Zhang Ziyi, qui ouvre les festivités.