Les problèmes de discipline continuent

Nicolas Guyonnet

— 

René Girard a été expulsé au bout de vingt minutes, a priori pour contestation.
René Girard a été expulsé au bout de vingt minutes, a priori pour contestation. —

L'image du MHSC se dégrade de semaine en semaine. Montpellier se distingue encore dans la catégorie «méchant et rebelle». Après son coup de coude le week-end dernier à Brest, largement commenté durant la semaine, Emir Spahic a été sanctionné samedi contre Auxerre pour avoir mimé une claque à l'arbitre de touche. Son coach, René Girard, a également été à l'honneur samedi.

Nouvelle expulsion de Girard
Au bout de vingt minutes, l'arbitre Laurent Duhamel a expulsé le tacticien montpelliérain, qui a suivi la rencontre derrière les grilles entourant la pelouse. « Monsieur Duhamel me cherche depuis le début, je ne sais pas s'il a ma photo… Je suis outré. (...) Il ne se passe rien de bien méchant avec l'arbitre. Cela m'a fatigué. Je suis fatigué », soufflait-il en conférence de presse d'après-match.
René Girard va devenir un habitué de la commission de discipline puisqu'il a déjà été expulsé cette saison en octobre contre Nancy. Il avait écopé de deux matchs de suspension.
Ces nouveaux faits n'arrangent pas la réputation de l'équipe montpelliéraine, régulièrement pointée du doigt pour son jeu rude et dangereux. Elle est parmi celle qui a reçu le plus grande nombre de cartons depuis le début de la saison, 40 jaunes et deux rouges.
Une mauvaise soirée donc pour René Girard pas non plus satisfait par le résultat de ses joueurs (1-1). « Ce soir, on a gagné un point mais on en a surtout perdu deux, regrette le coach. C'était un match chiant à jouer. On s'y attendait, mais on n'a pas été assez vigilants. Auxerre est une équipe qui se découvre peu, qui reste derrière. Il fallait être capable de les inquiéter, mais on n'a pas été assez percutant sur le plan offensif. » Les Pailladins devront se rattraper demain soir à Lorient.