« devenir Une place forte »

Nicolas Guyonnet

— 

L'équipe de France s'est entraînée pendant une heure, hier à la patinoire Végapolis.
L'équipe de France s'est entraînée pendant une heure, hier à la patinoire Végapolis. —

C'est un événément pour le hockey montpelliérain. L'équipe de France affronte l'Italie, ce soir à 20 h, sur la patinoire Végapolis d'Odysseum. « C'est un match de préparation important dans l'optique des prochains championnats du monde. Ce ne sera pas de l'exhibition », promet le président du club local des Vipers de Montpellier, Marc Fornaguera.
Ce rendez-vous devrait remplir les 2000 places de la patinoire. Plus qu'une simple animation, il lance le projet montpelliérain « de devenir une place forte du hockey international ». Marc Fornaguera annonce : « Nous prévoyons d'organiser deux rendez-vous d'envergure par an dans le nouveau palais omnisport de l'Arena qui peut se transformer en une patinoire de 8500 places. C'est un outil exceptionnel. »

Un tournoi européen à l'Arena
Dès le mois d'août prochain, deux matches internationaux avec l'équipe de France y seront organisés. « Ce sera un test pour découvrir la qualité de la glace, car les équipes de haut niveau veulent des équipements au top. » Les Montpelliérains ne veulent pas se louper car ils y organiseront tous les mois d'août un tournoi «avec les plus grands clubs européens ».
Montpellier veut se démarquer dans la planète hockey. Dans la lignée de l'objectif des Vipers d'accéder à la Ligue Magnus, comme l'ont dévoilé les dirigeants montpelliérains la semaine dernière à 20 Minutes, le club va créer un campus du hockey. « Ce sera un pôle de formation pour nos joueurs. Nous l'installeront dans un quartier défavoriser pour développer notre activité dans le social », confie le président des Vipers.