Le GF38 en sursis, Seyssinet en quête d'exploit« Si on a la moindre chancede créer l'exploit, on la saisira »

Manuel Pavard

— 

Une parenthèse bienvenue. Le 8e tour de la Coupe de France fait office de bol d'air pour le GF38, à la traîne en championnat et empêtré dans un imbroglio financier inextricable. Entre le feuilleton DNCG, les paris sur le départ d'Index et la grogne des supporters, la semaine n'a pas été de tout repos pour les joueurs grenoblois.

Important pour la confiance
Ce déplacement à Raon-L'Etape (CFA), samedi, pourrait donc tomber à point nommé pour relancer une équipe malade. Mais une défaite plomberait encore plus une confiance déjà vacillante. Un dilemme qu'a bien saisi Hamed Namouchi : « Si on gagne par 3 ou 4 buts d'écarts, on pourra bâtir quelque chose, une base de travail. Par contre, si on perd contre une équipe de CFA, ce sera encore plus dur. » Yvon Pouliquen ne s'attend pas non plus à une partie de plaisir dans les Vosges, « contre un adversaire qui n'aura rien à perdre et dans des conditions climatiques très difficiles. En Coupe, le favori n'existe pas. »
Une pression dont sont bien loin les Seyssinettois. L'AC Seyssinet, pensionnaire de DHR, ne partira pas en effet avec les faveurs des pronostics face à Chambéry (CFA2). Privés de plusieurs titulaires, les Verts auront en outre le désavantage d'évoluer à l'extérieur. Mais la Coupe de France et Seyssinet, c'est une vieille histoire. Habitués des parcours surprises, les hommes d'Hassen Bouzeghoub n'en sont plus à un exploit près.Angelo Ianello
Président de l'AC Seyssinet
Comment vont vos joueurs avant ce match à Chambéry ?
Je les sens bien, même si on a plusieurs blessés et suspendus. On sera privé de trois joueurs majeurs, comme Yoann Strippoli, ou le jeune Rémi Bucari, qui marche fort en ce moment. On part diminué et on n'a pas pu s'entraîner correctement dernièrement, à cause de la neige, mais on jouera le coup à fond.
Quel est votre pronostic ?
Sur le papier, Chambéry est favori : c'est une équipe de CFA2 qui a le niveau de CFA. En plus, ils nous connaissent très bien car ils comptent plusieurs anciens Isérois dans leurs rangs, et ils jouent à domicile. Mais j'ai toujours un bon pressentiment et on y ira là-bas pour gagner. Si on a la moindre chance de créer l'exploit, on la saisira, croyez-moi.
Un mot sur la situation du GF38 ?
Elle ne me surprend pas mais ça me peine en tant que supporter. La gestion est catastrophique depuis 15 ans. Ils n'auraient jamais dû aller chercher des dirigeants ailleurs, qui se fichaient du club. Il faut des dirigeants grenoblois.

index joue la montre

Sommé par la DNCG de verser 5 millions d'euros sur un compte bloqué avant mercredi soir, Index n'aurait pas obtempéré, selon L'Equipe. L'actionnaire japonais aurait transmis au gendarme du football français des preuves de ses discussions avec des repreneurs potentiels, afin d'obtenir un délai et éviter un dépôt de bilan. La DNCG devrait se prononcer bientôt.