Le GF38 Ne veut pas perdre le nord

Manuel Pavard

— 

Le Néo-Grenoblois Hamed Namouchi devra amener de la percussion sur les côtés.
Le Néo-Grenoblois Hamed Namouchi devra amener de la percussion sur les côtés. —

Sur le papier, début août, c'était sans doute l'affiche de la 17e journée. Quatre mois après, ce duel entre relégués de Ligue 1 n'a plus tout à fait la même saveur. Après un début de saison plutôt convaincant, Boulogne a subi trois défaites sur les quatre derniers rencontres et se retrouve englué dans le ventre mou. Le GF38, lui, n'en finit plus de plonger match après match.

Des forfaits, une fois de plus
Pourtant, la situation des deux clubs n'est guère comparable. Dans une Ligue 2 très serrée, les Boulonnais peuvent en effet basculer dans la 1re partie de tableau en enchaînant quelques résultats positifs. Et les hommes de Laurent Guyot sont surtout invaincus dans leur stade de la Libération. Autant d'éléments qui incitent à la prudence Yvon Pouliquen : « Ils ont des garçons qui ont l'expérience de la L1 ou au moins de la L2, comme Thil mais aussi Touré, Blayac, Bessat. C'est une équipe taillée pour la L2. » Le coach grenoblois devra en outre composer une fois de plus avec de nombreux forfaits : Mainfroi, Paillot, Cianci, Taïder blessés, Johansen suspendu… La liste est longue. Mais Yvon Pouliquen n'est pas homme à se chercher des excuses. Pour le Breton, ce groupe, aux qualités indéniables, est surtout « friable dans la tête. On doit être capable de se sublimer. Le mental fera la différence. » W

côté coulisses

Le feuilleton DNCG continue. Le « gendarme » du foot français a demandé au GF38 et à Index de fournir certaines garanties financières pour le 9 décembre. On commence à avoir l'habitude…